Chez Jobee

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Bienvenue sur mon blog !

jeudi 26 janvier 2017

Fondue de poireau/carotte Thermomix

Ingrédients :
3 ou 4 carottes
2 ou 3 poireaux
beurre
crème fraîche

Découper les carottes et les poireaux en tronçons.
Suivant la taille de la brunoise de carottes souhaitée : 3 ou 5 min/vit5
Ajouter les poireaux coupés, 1/2 gobelet d'eau, du beurre.
Faire cuire entre 14 et 19 min/varoma/vit2/counterclock.png
En fin de cuisson, ajouter de la crème fraîche si besoin et relancer quelques secondes vit2/counterclock.png

lundi 10 février 2014

Test de perséverance 3 : Nutella au Termomix

Après le kouing amann et le caramel au beurre salé, nouveau test de persévérance : la pâte à tartiner genre Nutella au Thermomix. En cherchant sur le net, les recettes semblaient super simples.

C'était sans compter le mauvais caractère du Thermomix ! J'ai fait l'acquisition de cette bête à la fin de l'année dernière. Et je ne l'ai toujours pas domptée ! Elle ne se laisse pas facilement faire : il faut exactement suivre les recettes. Sinon, ratage !
Et ce n'est pas vraiment ma façon de faire. Si on compte en plus les fois où j'ai sauté une ligne dans la recette et oublié un ingrédient (en l’occurrence du lait), on obtient 4 essais plus ou moins réussis !

Pour le premier, j'avais pris une recette avec uniquement du chocolat noir. C'était très bête. Je n'aime pas le chocolat noir ! La consistance était sympa, mais le goût était beaucoup trop chocolaté. Même les enfants n'en ont pas voulu !

Pour les recettes suivantes, je me suis inspirée de l'espace recette :
100 g de pralinoise
70 g de chocolat noir
130 g de lait concentré sucré
35 g de lait
70 g de beurre
Mettre tous les ingrédients dans le bol et programmer 6 min/60°/Vit.2. Mettre la pralinoise et le chocolat en morceaux.

Pour le deuxième essai, je n'ai mis que de la pralinoise, j'ai ajouté des noisettes moulues. Très bon, mais j'avais l'impression de manger de la pralinoise fondue. Il manquait une pointe de chocolat noir.
Troisième essai : 130g de pralinoise, 40g de chocolat noir. Sans noisettes moulues, je n'en avais plus. Et là, bizarrerie : la consistance était gluante. J'ai rajouté un peu de beurre, pas de changement. Ce n'est qu'en faisant le quatrième essai que je me suis rendue compte que j'avais oublié le lait !!

Et donc le quatrième essai : 130g pralinoise, 40g de chocolat noir, 80 d'amandes moulues car encore plus de noisettes, et 150g de lait concentré parce que le tube fait 300g et que je ne voulais pas "gâcher" 40g après mes deux fournées.
Le verdict de cette version : trop de lait concentré, la consistance n'est pas très agréable, trop gluante. Et la pâte est trop sucrée. Il faut vraiment des noisettes pour renforcer le goût.

nutella.jpg

Reste à finir mes pots pour recommencer. J'y arriverai peut être la 5e fois !

vendredi 18 janvier 2013

Commentaires indésirables

J'en ai marre des commentaires indésirables.
Comme je ne publie pas très souvent, mes billets sont attaqués par des commentaires débiles de spammer internationaux.

Ca m'énerve !

Du coup, je suis obligée de fermer les commentaires.
Je ne fais pas ce blog pour avoir des commentaires. Mais je me dis qu'un jour, peut-être, quelqu'un tombera sur un billet et aura envie de me laisser un commentaire. Et il ne pourra pas.

C'est franchement pénible de subir le harcèlement de voyous et de minables.

mercredi 13 juin 2012

Tarte framboise amande

Hockey

Pour l'hockeyade de fin d'année, chacun devait apporter un plat. Pour faire plaisir à mon fils, j'ai une nouvelle fois préparé une tarte à la framboise.

Voici la recette inspirée de cette recette, mais sans arôme d'amande amère que je n'aime pas du tout.

Ingrédients
1 pâte sablée
3 oeufs
150 g de sucre en poudre
1 sachet de sucre vanillé
2 cuillères à café d'arôme amande amère
8 cl de rhum
125 g de poudre d'amande
20 cl de crème fraîche liquide
2 poignées d'amandes effilées
350 g de framboises

Préparation

- Préchauffer le four à 200°C (Th 6/7).
- Préparer l'appareil : battre les oeufs en omelette, y ajouter le sucre en poudre, le sucre vanillé, en mélangeant bien à chaque ajout. Incorporer la poudre d'amandes, puis finir avec la crème liquide.
- Etaler la pâte sablée dans un moule à tarte, piquer le fond avec une fourchette, puis répartir les framboises. Recouvrir avec l'appareil.
- Répartir sur le dessus une poignée d'amandes effilées, et enfourner pour 30 minutes.
- Au bout de ce temps, répartir la deuxième poignée d'amandes effilées sur le dessus, et remettre au four pour 5 à 10 minutes (à surveiller, pour que les amandes dorent).
- Attendre que la tarte soit complètement refroidie pour la sortir du moule.

J'avais déjà réalisé cette tarte avec des framboises du jardin.
Mais, ici, j'ai utilisé des framboises congelées, car cette année, les framboises du jardins refusent de mûrir !
Elle était meilleure avec les framboises du jardin. Avec des congelées, il me semble qu'il faudrait ajouter du sucre pour que la tarte soit moins acide.

jeudi 10 mai 2012

Ustensiles de cuisine

J'ai toujours aimé les recettes de cuisine. Je suis capable d'acheter un livre ou un magasine de cuisine pour le lire comme d'autres liraient des romans. Mon imagination fonctionne de la même façon qu'avec un roman, je me sens transportée par une recette alléchante.

Quand les blogs de cuisine ont commencé à fleurir, j'étais aux anges. Pleins de recettes tous les jours dans mon reader. Et mon imagination qui tournait à plein régime !!

Bien évidemment, je m'imaginais faire ces recettes dans ma cuisine, avec mes ustensiles. C'est à dire un saladier pour mélanger les ingrédients, un batteur pour les oeufs en neige, éventuellement une casserole pour un bain marie ou faire fondre le beurre et un moule pour cuire. Du basic quoi. C'est d'ailleurs avec ces ustensiles que je réalisais régulièrement les recettes qui me plaisaient le plus.

Mais aujourd'hui, ça devient difficile. Plein de recettes où l'auteur explique qu'il faut 'verser dans le bol du kitchen aid', 'utiliser la feuille ou le batteur plat', 'cuire le sucre à 121°', 'déposez sur la plaque perforée munie du silpat ou du flexiplat', 'garnir à l'aide d'une poche avec une douille', 'verser dans un moule en silicone Demarle' ...

Bref que des ustensiles que je n'ai pas, car soit ils coûtent un bras, soit je vais les utiliser tellement peu que je n'en vois pas l'intérêt (c'est un peu comme pour la pincée de l'épice qui pousse sous le troisième cocotier, que je squizze régulièrement).

Comment laisser mon imagination vagabonder avec ce type de recette ? Autant pour le super robot ou les moules en silicone, je peux traduire en plus simple, mais comment me représenter du sucre à 121° ?
Et si je veux les réaliser, est ce que le mélange sera le même avec mon petit robot tout simple ?

Aujourd'hui, sans matériel de pro, point de salut.
Petit à petit les bloggeuses et bloggeurs de cuisine ont exclu le commun des mortels de leurs lecteurs. C'est vrai qu'on est tellement mieux entre semblables.

Edit janvier 2013 : G.DETOU, c'est uniquement à Paris. L'Ile de France, c'est peut être 20% de la population française, mais ça n'est QUE 20%.

jeudi 30 juin 2011

ALTER EGO

Voici les 3 premiers tomes d'une nouvelle série en 6 tomes. Alter Ego

Comme le dit la quatrième de couverture :
''Aux quatre coins du monde, six individus sont confrontés à une découverte scientifique d'une portée phénoménale. Une organisation tente d'exploiter cette découverte pour mettre l'humanité sous contrôle.
Sans le savoir, ils détiennent dorénavant notre liberté entre leurs mains.'' Alter Ego

Le concept est que l'on peut lire la série en commençant par l'album qui nous plaît et dans n'importe quel ordre. Les histoires se croisent, chacune posant des questions et apportant des réponses pour former une seule intrigue.

Je suis de plus en plus attirée par ce type de séries non linéaires, qui se croisent et se répondent pour converger vers un épilogue qui donne la clé de l'énigme. Comme pour Uchronie(s) ou Destin. J'avais commencé avec Voyageur que j'avais acheté pour mon frère. Le seul problème avec ce type de BD est que quand on commence il faut acheter la série. C'est un budget et ça prend de la place sur les étagères !!

lundi 28 février 2011

MELISSMELL : Aux armes ! -Acoustique incontournable

Superbe

vendredi 11 février 2011

Harlan Coben : je suis tombée dans la marmite

HarlanCoben.jpgPar hasard, il y a 2 ans, j'ai acheté 'Mauvaise base' de Harlan Coben pour passer le temps, lors d'un voyage vers Paris.

Et je ne m'en suis pas remise.

Depuis, j'ai dévoré ses livres, mais dans le désordre.
Et en ce qui concerne la série des Myron Bolitar, ça n'est pas l'idéal, vu que l'auteur fait des références aux ouvrages précédents.

J'ai donc décider de tout reprendre à 0. Le prochain sur la liste : Rupture de contrat.

 

 

 

lundi 24 janvier 2011

Test de persévérance 2 : le caramel au beurre salé

Je ne compte même plus le nombre de fois où j'ai essayé de faire un caramel au beurre salé. Jusque là, je n'avais réussi qu'à faire cristalliser le sucre, ou le faire brûler, ou pas assez cuire de peur qu'il ne brûle ou à nouveau brûler parce que la fois d'avant il n'était pas assez ambré ...

Bref, malgré les nombreux conseils donnés sur tous les blogs, rien à faire.

Mais je suis persévérante. Et j'ai finalement réussi à faire un petit pot.

La recette :
200g de sucre
50g de beurre salé
10 cl de crème fraîche liquide

Mettre le sucre dans une casserole et le faire fondre jusqu'à obtenir une belle couleur ambrée.
Ajouter le beurre coupé, mélanger.
Ajouter la crème, mélanger.

La route pour arriver à ce résultat a été semée d’embûches: Pour faire cuire 200g de sucre en caramel, il faut le mettre dans une grande casserole. Je n'en ai pas. Du coup, le fond a presque brûlé alors que le dessus n'était pas du tout fondu. J'ai alors fait quelque chose qu'il ne faut pas faire : j'ai remué. D'où la constitution de cristaux de sucre. Pas grave : j'ai filtré le caramel obtenu avant de le mettre en pot.

Le caramel était bon, mais à mon goût pas assez salé. Il faudra que je rajoute de la fleur de sel.

Le premier test de persévérance était : réussir un kouing amann

Edit 1 (27/01/2011) : J'en ai refait hier soir : 100g de sucre, 80 ml de crème et 38g de beurre (c'est tout ce que j'avais), une pincée de fleur de sel. Dans l'ordre, le sucre, la crème, puis le beurre. Je m'approche de la réussite.

caramel beurre salé

vendredi 14 janvier 2011

Gâteau d'anniversaire 8 ans de Brieuc

L'année dernière, quand j'ai demandé à Brieuc quel thème il voulait pour son gâteau d'anniversaire, il m'a répondu "clown'. J'ai donc cherché des modèles.
Et voici le résultat :
clown

Le gâteau en dessous est LE gâteau au chocolat de la maison.

Le visage et les cheveux sont en pâte d'amande. Le noeud et le chapeau sont en ganache chocolat. Il faudra que je revoie la technique pour le chocolat pour que ce soit bien lisse.

jeudi 6 janvier 2011

Tarte à la galette des rois

Mardi soir, les enfants m'ont harcelée pour avoir une galette des rois qu'ils puissent manger avec leur nourrice mercredi midi. Mais je n'en avais pas acheté, et je n'avais pas non plus de pâte feuilletée.

"Mais Maman, il FAUT qu'on mange une galette avec Adeline !!"

Je ne voulais pas me lancer dans la confection de pâte feuilletée ni retourner au magasin pour n'acheter que ça.
Après négociation, on est arrivé à un compromis : ils mangeront une galette avec Adeline la semaine prochaine, et je leur fais une "galette des rois" avec ce que j'ai sous la main le lendemain soir. J'avais trouvé une pâte sablée dans le congélateur, et je me suis dit qu'avec une garniture à l'amande, ça pourrait être pas mal.
En cherchant sur le net, je suis tombée sur cette recette 'Le fabuleux Gâteau d'Amandes de Belle-Maman' qui me semblait délicieuse. Hier soir, j'ai donc réalisé ma tarte à la galette des rois.
En faisant quelques aménagements, car je n'avais plus assez de beurre, et pas assez de poudre d'amande !!

galette_des_rois.jpg

Ingrédients
150g de sucre
100g d'amandes moulues
50g de pralin
3 oeufs
45g de purée d'amande blanche
30g de lait d'amande
1 rouleau de pâte sablée

Mélanger le sucre, les amandes et le pralin.
Mélanger la purée d'amande et le lait d'amande. Si la purée est trop dure (c'était mon cas), la faire chauffer quelques secondes au micro onde pour la ramollir. Ajouter les oeufs à la purée d'amande et bien mélanger.
Verser le mélange oeufs/amande sur le mélange sec et bien mélanger.
Foncer un moule à tarte avec la pâte sablée. Piquer le fond (bien le piquer, le mien a quand même gonflé. Il faudrait peut être légèrement pré-cuire la pâte pour éviter ce désagrément). Et verser le mélange.
Cuire 25 minutes à 200°C.

Verdict :
- C'est très bon.
- Mais il faudrait relever un peu le gout. Je pense que quelques gouttes de rhum seraient les bienvenues.

PS: Adeline est quand même allée chercher une galette ! Que ne ferait-on pas pour faire plaisir aux enfants ?...

mercredi 15 septembre 2010

Gâteau aux poires

La semaine dernière, je suis allée chercher notre ration hebdo de pommes/poires sur le marché, à savoir 1,5kg de chaque.
Les pommes étaient très bonnes, mais les poires étaient toutes blets à l'intérieur. Impossibles à manger au couteau, elles ont fini en gâteau.

Voici la recette :

4 à 5 poires,
100 g de farine,
75 g de sucre,
1/2 paquet de levure en poudre,
2 paquets de sucre vanille,
3 cuillerées à soupe de lait,
75 g de beurre,
2 œufs,
125 g de poudre d'amandes.

Préchauffer le four à 210° C.
Mélangez la farine, le sucre, le sucre vanillé, la levure, et la poudre d'amandes.
A part, battre les œufs entiers et le lait.
Verser le mélange liquide au centre du mélange sec. Mélanger
Ajoutez enfin 75 g de beurre fondu. Bien mélanger.
Épluchez les poires, coupez-les en dés, mélangez-les à la pâte.
Verser dans le moule beurré et farine si pas en silicone.

Faire cuire pendant 20 à 25 minutes.

Papy Dan a adoré ce gâteau ...

jeudi 9 septembre 2010

Humm ! Ca sent le petit cochon !

Voilà l'expression de mon fils quand il est venu m'aider à préparer ce gâteau.
Le 'petit cochon' est sa pâtisserie préférée. Il en mange quand il va en vacances chez ses grands parents. C'est une sorte de gâteau au chocolat, recouvert de pâte d'amande, le tout ayant une forme de ... petit cochon !

framboises.JPG

En souvenir des vacances, il voulait faire un gâteau avec de la pâte d'amande.

Et avec des framboises, dont notre jardin déborde.




En cherchant sur internet, j'ai trouvé cette recette. Mais comme à mon habitude, J'ai gribouillé quelques explications sur un morceau de papier sans garder le lien d'origine. Si l'auteur se reconnait, merci beaucoup !

Voici donc la recette :
80g de beurre mou
250g de pâte d'amande
3 œufs
40g de farine
1 càc de levure (j'en ai mis 1/2 sachet)
125g de framboises (j'ai recouvert toute la surface du moule, il devait y en avoir environ 200 à 220g)

Fouetter le beurre en pommade. Ajouter la pâte d'amande découpée en dés et bien mélanger. Comme mon beurre n'était pas mou et ma pâte d'amande super dure, j'ai tout fait fondre quelques minutes au micro onde avant de mélanger. Ajouter les œufs un par un en mélangeant bien entre chaque. Ajouter la farine et la levure, mélanger. Verser dans le moule (Comme d'hab, beurré et fariné si pas en silicone), ajouter les framboises à la surface. Faire cuire 35 minutes dans un four préchauffé à 150°

La photo du gâteau viendra plus tard ...

lundi 21 juin 2010

Kouing amann

Mon beau père m'avait offert ce livre pour un anniversaire. thorel.gif

La seule recette que j'ai essayé pour l'instant est le KOUING AMANN. J'ai essayé 3 fois.

Le premier gâteau baignait (au sens propre du terme) dans le beurre lors de la cuisson. Le feuilleté était pas mal, mais très sec à l'intérieur, vu que tout le beurre avait coulé à l'extérieur lors de la cuisson.

Pour le deuxième, j'ai essayé de travailler plus la pâte pour que le beurre et le sucre s'amalgament mieux à la pâte à pain. Du coup, je n'ai pas obtenu un feuilleté, mais un gâteau au goût de kouing aman, mais pas du tout à la texture feuilletée. Soit dit en passant, dans le livre de Jacques Thorel, il y a deux recettes de kouing amann : celle quel l'on connait, et une autre originaire de Scaer, où il suffit de mélanger tous les ingrédients. Ce gâteau ressemblait à cette deuxième version.

Et enfin cette version :

kouing 1 Ingrédients :
550g de pâte à pain (j'ai préparé la pâte à pain dans ma MAP suivant les indications de la machine)
260 g de beurre à température ambiante
260 g de sucre

Etaler la pâte à pain.
Répartir le beurre et le sucre.

DSCN2140.JPG

Replier les bords comme une pâte feuilletée. Replier en 3 dans l'autre sens. Laisser reposer 30 minutes dans une pièce ( plutôt fraiche à mon avis. Je l'ai laissé dans la cuisine et il faisait trop chaud, le beurre a trop fondu).

Répéter 3 fois cette étape : Etaler la pâte, replier en 3 et laisser reposer 30 minutes.

Saupoudrer de sucre et cuire.

kouing 3

Quand j'ai sorti le gâteau du four, le beurre avait encore coulé, mais moins que la première fois.
Au final, mon kouing amann était plutôt bien feuilleté, mais encore trop sec à l'intérieur. Il a quand même été dévoré par les convives .

Comme on dit en Bretagne : « le fait qui veut, le réussit qui peut »

lundi 31 mai 2010

LE moelleux au chocolat

gateau chocolat
Version avec de la pralinoise à la place du chocolat

Ingrédients (pour 6 personnes) :
- 125 g de farine
- 125 g de beurre
- 250 g de sucre
- 1 tablette de chocolat (soit environ 200 g)
- 4 oeufs
- 1/2 sachet de levure

Préparation :

Préchauffer le four à 180°C.

Recette initiale : Faire fondre le chocolat dans une casserole, avec un peu d'eau. Hors du feu, ajouter le beurre, la farine et la levure.
Moi : je fais fondre le chocolat et le beurre doucement au micro onde, puis j'ajoute la farine et la levure.

Mélanger les jaunes d'œuf et le sucre et faire mousser; l'ajouter à la préparation chocolatée.

Battre les blancs en neige, et les incorporer tout doucement au mélange.

Verser le tout dans un moule à bords hauts (beurré si pas en silicone), et enfourner, pendant environ 35 min.

jeudi 27 mai 2010

Envie d'un gâteau pour le goûter, mais plus d'oeuf. Que faire ?

Et bien une petite recherche google. Et voici le résultat :

Ingrédients :

65 g de farine de blé noir
40 g de sucre en poudre
30 g de purée d'amande
4 càs de lait d'amande
10 g de cacao en poudre non sucré
une petite pincée de sel

Préchauffer le four sur 180°C
Mélanger ensemble vigoureusement tous les ingrédients.
Déposer des petits tas de pâte sur la plaque du four. La recette initiale était pour 12 biscuits, j'ai fait des tas plus petits et obtenu une vingtaine de petits tas.
Faire cuire 10 minutes.

On dirait des "crottes de mammouth" dixit mon fils.

crottes de mammouth

dimanche 4 avril 2010

Cookies

DSCN2403.JPG

Voici la recette des meilleurs cookies que j'ai fait jusque là ! Ils sont moelleux et croustillants comme doivent l'être les cookies. La recette initiale est ici.

Voilà la mienne :

80 g de beurre pommade
60 g de sucre rapadura
80 g de sucre blanc
40 g de chocolat blanc patissier en tablette
40 g de pralinoise
1/2 oeuf battu
170 g de farine
1/ sachet de levure

Dans un saladier, mélanger à l'aide d'une cuillère en bois le beurre pommade avec les sucres pour obtenir une pâte homogène.
Ajouter la moitié d'un œuf battu et mélanger.
Découper grossièrement les chocolats pour former des pépites pas trop grosses : j'ai coupé la pralinoise, mais mixé le chocolat blanc. J'ai donc obtenu une poudre grossière de chocolat blanc et quelques morceaux un peu plus gros.
Ajouter les chocolats à la pâte et mélanger.
Ajouter progressivement la farine et la levure pour obtenir une pâte assez compacte.
Pendant que le four préchauffe à 170°C, placer la pâte à cookies au réfrigérateur (env. 10 min).
Former des boules de pâte à l'aide d'une cuillère à soupe, les placer à distance sur une feuille de papier sulfurisé et les écraser légèrement.
Faire cuire environ 10 min, surveiller la cuisson, les cookies doivent à peine colorer et être encore un peu mous. Ils durciront en refroidissant.

J'avais déjà réduit la quantité de sucre par rapport à la recette initiale. Avec du chocolat blanc et de la pralinoise, il serait tout à fait possible de le réduire encore.


En tout cas, c'est une recette que je vais garder et décliner avec d'autres ingrédients.

Edit 1 (sept 2010) : Je les ai refait avec du chocolat lait/chocolat blanc. Pas mauvais, mais moins bon qu'avec la pralinoise.

jeudi 4 mars 2010

Tarte au citron

Mon mari adore les tartes au citron. Il y a longtemps, en l'attendant dans une libraire, j'ai feuilleté un livre de cuisine et je suis tombée sur une recette qui me semblait à la fois appétissante et facile à réaliser. Les autres recettes du livre ne m'intéressaient pas, alors j'ai juste noté quelques infos sur un morceau de papier.

Depuis, c'est devenu LA tarte au citron de la famille.













Ingrédients :

1 pâte à tarte
4 oeufs
3 citrons non traités
250 g de sucre

Pour la pâte, étant donné que je ne fais jamais la pâte à tarte maison, je vous laisse le soin d'aller chercher votre meilleure recette où vous le souhaitez.
Sinon, il suffit d'étaler !
J'ai essayé cette tarte avec une pâte brisée et une pâte sablée. Les deux passent bien. C'est donc au choix. Si vous utilisez une pâte sablée, il faudra la pré-cuire à blanc.

Prélever le zeste d'un des citrons, presser les 3 citrons.

Mélanger le sucre et les jaunes d'œufs jusqu'à ce qu'ils blanchissent. Ajouter le zeste.

Monter les blancs en neige et les incorporer délicatement au mélange précédent.

Ajouter le jus de citron. Mélanger délicatement pour ne pas faire complètement retomber les œufs en neige. J'ai essayé une fois d'ajouter le jus avant les blancs en neige, mais ça ne va pas. C'est très difficile de bien les mélanger et le résultat n'est pas satisfaisant.

Verser sur le fond de tarte.

La cuisson est un vaste sujet de discussion.
- Dans la recette, il était dit : cuire 30 minutes à 180° (four préchauffé). Avec ce type de cuisson, la crème au citron a deux couches, une assez dense au dessous et une qui ressemble à de la meringue sur le dessus. Mais la tarte colore très vite.
- J'ai donc essayé une autre façon de cuire : Pour l'essai représenté par la photo, j'ai couvert la tarte d'un papier alu et je l'ai fait cuire 50 minutes à 160°. Le dessus est plus clair, mais la crème est plus homogène.

Le problème à résoudre : nous préférons la version avec la double couche ET un dessus clair. Pour l'instant, je n'ai pas encore trouvé la réponse.

Ah oui j'oubliais : la tarte est encore meilleure si elle est dégustée le lendemain.

mardi 2 mars 2010

Gâteau d'anniversaire Chocolat-Mascarpone

Les enfants sont nés l'un le 5 mars, l'autre le 25 février. Fin février / début mars, c'est donc la période où l'on fête les anniversaires : le jour même, avec les copains, avec les papys/mamys, avec les cousins ... Il y a donc une successions de gâteaux à la maison.
Jeudi dernier, le jour même de l'anniversaire de Brieuc, son frère et moi lui avons fait un gâteau au chocolat. Mais il l'a trouvé trop chocolaté. Dimanche (avec papy et mamy), j'en ai donc refait un un peu moins chocolaté.

Ingrédients :
5 oeufs
100 g de chocolat noir
100 g de pralinoise
100 g de farine
140 g de sucre
50 g de beurre
250 g de mascarpone

Fondre le chocolat, la pralinoise et le beurre.
Battre au batteur les jaunes d'oeufs avec le sucre jusqu'à ce qu'ils blanchissent, ajoutez le mascarpone, fouettez à nouveau.
Ajoutez le chocolat à la préparation.
Battre les blancs en neige, incorporez-les petit à petit et délicatement au chocolat, puis incorporer la farine tamisée.
Beurrer un moule ou utiliser un moule en silicone, versez la préparation faire cuire au four 210° pendant 45 minutes.

mardi 16 février 2010

DESTINS

Comme à mon habitude, j'ai acheté le premier tome de DESTINS car le dessin me plaisait. Les 3 premiers tomes étant sortis en même temps, j'ai pris les deux autres sans les regarder, pensant naturellement que le dessin serait le même.

destin_1.gifdestin_2.gifdestin_3.gif





J'ai été très surprise en lisant le second. Les scénaristes et dessinateurs ne sont pas les mêmes pour chacun des tomes. Heureusement que je ne l'avais pas ouvert dans le magasin, car je pense que je ne l'aurais pas acheté. Je n'accroche pas vraiment avec ce type de dessin.

Et ça aurait été une erreur, car cette série est absolument géniale.
L'idée est fabuleuse : à chaque fois que l'héroïne est confrontée à un choix, les deux options (faire ou ne pas faire) sont étudiées. On obtient alors une arborescence de récits dictés par les choix du personnage.
On ne peut pas se dire "Je n'aurais pas fait comme ça", on ne peut pas critiquer le choix de l'héroïne, car finalement, elle ne fait pas de choix.

J'ai hâte de lire les prochains ....

- page 1 de 2